SEO Ultimate pour Wordpress

Améliorer WordPress avec SEO Ultimate

Une installation WordPress “de base” est déjà relativement optimisée. WP est un bon petit CMS, convenant à un large panel de sites de petite et moyenne envergure.

Néanmoins, il est possible de transformer WordPress en un véritable bijou, à l’aide de quelques astuces d’optimisation, et d’une extension (gratuite) qui permet d’une part de corriger certains petits défauts, et d’autre part de profiter d’un certain nombre d’optimisations dont l’intérêt est réel et les effets sont quantifiables.

Si trois extensions majeures se partagent le podium, nous nous intéressons ici à l’une d’entre elles: SEO Ultimate.

Une fois SEO Ultimate installé, vous disposez d’un nouvel onglet dans votre interface d’administration, intitulé “SEO”, dans lequel se trouvent des liens vers les douze modules différents du plugin, ainsi qu’un lien permettant d’activer, de désactiver, de cacher ou de rendre silencieux ces modules et leurs sous-modules, dont nous allons étudier la configuration ci-dessous. L’interface au travers de laquelle vous rédigez vos articles et le contenu de vos pages bénéficie également de nouvelles fonctionnalités (dont il peut être nécessaire d’activer l’affichage par le biais de l’onglet “Options d’écran” (Screen Options) situé en haut, à droite).

Dans cet article, nous passerons en revue la configuration des principaux modules, avec pour objectif de permettre une parfaite optimisation de votre site…

404 Monitor

Le module “404 Monitor” (moniteur d’erreurs 404) permet de tenir un journal des erreurs 404. SEO Ultimate n’offrant pas la possibilité de se servir de ce moniteur pour générer des redirections 301, il est préférable de désactiver ce module, et d’utiliser le plugin Redirection pour WordPress.

Code Inserter

Le module “Code Inserter” permet d’injecter du code HTML dans certaines sections du site, comme l’entête (<head>…</head>), l’avant-contenu, l’après contenu, et le pied de page. Certaines balises y trouvent naturellement leur place lorsque le thème graphique ne propose pas leur intégration, ou qu’il n’existe pas de plugin fiable pour gérer certaines fonctionnalités. Par exemple:

  • Intégrer une balise “author” pour Google.
  • Intégrer un code de suivi (Google Analytics,…).
  • Intégrer un widget (Facebook par exemple).

Deeplink Juggernaut

Deeplink Juggernaut est l’une des fonctionnalités les plus appréciables de SEO Ultimate, puisqu’elle vous permet de gérer une très grande partie de votre maillage interne (les liens entre vos pages et vos articles) sans jamais vous en soucier. Il y a deux façons d’automatiser vos liens, et un peu de configuration à faire…

Méthode 1: créer vos liens internes (ou sortants) au travers du module, dans l’onglet “Content Links”. Pour ce faire, renseignez simplement dans le premier champ le texte d’ancrage sur lequel le lien doit être réaliser, puis recherchez un article ou une page au travers du second champ (ou indiquez l’adresse d’une page d’un autre site web), renseignez le contenu de la balise <title> de ce lien (optionnel et sans grand intérêt), et enfin déterminez si ce lien doit être “nofollow” (à ne pas considérer par les moteurs) ou “dofollow”, et s’il doit s’ouvrir dans une nouvelle fenêtre.

Méthode 2: déterminez les liens entrants de vos articles ou de vos pages… En installant SEO Ultimate, votre interface de rédaction (wp-admin/post.php) a été modifiée, et un nouveau cadre intitulé “SEO Settings” a été ajouté. Dans le troisième onglet de ce cadre, intitulé “Links“, vous pouvez modifier certains éléments relatifs aux liens de l’article ou de la page courante, et surtout déterminer les textes d’ancrage que le plugin doit transformer en liens vers votre article, dans tous less articles et pages de votre site, même ceux que vous avez déjà publié ! Afin d’éviter de transformer votre WordPress en sapin de Noël, le plugin offre des options de configuration, qui permettent de limiter le nombre de liens et de simuler une sélection manuelle de ceux-ci.

Configuration de Deeplink Juggernaut:

Pour éviter que votre site finisse en un petit Wikipedia dont les articles ne seraient constitué que de liens ou presque, il est nécessaire de configurer quelques options pratiques, résumées ci-dessous:

  • Add Autolinks to: “Posts” et “Pages” (mais pas “Media”)
  • Self-linking: Décochez les deux options, qui n’ont pas d’intérêt fondamental.
  • Quantity Restrictions: pour un volume de contenu classique (articles de 300 mots), limitez-vous à 3 liens. Ne permettez pas l’ajout de liens plusieurs fois sur la même ancre texte, et surtout, limitez le linking interne automatique à 1 destination.
  • Dampening effect: cette fonctionnalité permet d’atténuer et de limiter l’automatisation, de sorte d’éviter qu’un même terme soit systématiquement transformé en lien vers un même article, ce qui ne correspondrait pas avec un comportement “normal”. Utilisez un effet d’atténuation de 40% à 70%, et activez l’affichage de la colonne “Dampener” dans l’éditeur (cf. “Méthode #2” ci dessus…).
  • Divers: vous pouvez empêcher l’ajout de liens automatiques dans certaines balises de contenu, ou limiter la génération de liens à l’arborescence de l’article, ainsi que définir une classe CSS spécifique à ces liens.

File Editor

Dans de très nombreuses circonstances, en matière de SEO, on vous demandera d’intervenir sur les fichiers robots.txt et .htaccess de votre site. N’étant pas forcément un fan de code ou un maître es FTP… vous apprécierez de pouvoir modifier ces fichiers directement depuis le back-office de WordPress. Attention tout de même: ces fichiers sont cruciaux: mieux vaut un petit conseil qu’une grosse bêtise…

Link Mask Generator

Vous permet de réaliser des liens automatiquement réécrits sous la forme example.com/go/whatsoever, limités ou non à certains articles, et d’en gérer l’aspect dofollow/nofollow.

Meta Description Editor

La balise <meta description> est un sujet qui mériterait presque qu’on lui consacre un site. Cette balise a en effet été – il y a bien longtemps de cela – un levier quasi-fondamental du SEO. Aujourd’hui, le contenu de cette balise n’est plus exploité par l’algorithme de positionnement de Google, mais reste utilisé pour illustrer les résultats de recherche (sous réserve de pertinence…). La génération des balises <meta description> de votre WordPress peut être pilotée directement au travers de ce module, soit dynamiquement en définissant des formats par défaut, soit individuellement pour la page d’accueil, les articles, les pages, les médias, les catégories, les tags…

L’intérêt de cette balise résidant aujourd’hui principalement dans son impact sur les résultats de recherche, et sa capacité à transformer le visiteur en prospect, il est évidemment utile de la renseigner de manière intelligente, ce qui requiert à la fois de susciter l’intérêt, de coller à la thématique et à la requête-cible principale de la page, et d’informer le visiteur quant au contenu qu’il s’apprête à consulter.

Meta Robot Tags

Le module “Meta Robot Tags Editor” permet d’injecter certaines valeurs par défaut dans votre fichier destiné aux robots d’indexation.

D’un point de vue général, il est possible d’envoyer aux robots d’indexation une directive claire quant au fait que vous ne souhaitez pas qu’ils exploitent les informations de l’ODP pour illustrer les résultats de recherche. Ceci concerne principalement Google, qui s’autorise à modifier votre balise <title> sur base de ces informations…

Plus globalement, ce module permet de déclarer certaines pages-type à ne pas indexer (archives, administration, flux, etc…).

Spécifiquement et individuellement cette fois, le module permet de déclarer le contenu de la balise <meta robots> pour chaque article et chaque page de votre site… même si en toute logique, vous auriez déjà spécifié cette information à l’aide de la boîte “SEO Settings” présente sur votre interface de rédaction depuis que l’extension SEO Ultimate est installée.

Open Graph Integrator

Ah… les médias sociaux. Tout un monde, intimement lié au SEO sans pour autant consister en une réelle forme d’optimisation. Ce module est très intéressant, mais mérite un ou plusieurs articles dédiés. Rassurez-vous… ça viendra (devenez fan d’i.SEO pour ne pas manquer l’info…).

En attendant, sachez que ce module vous permet de définir un grand nombre de valeurs par défaut pour Facebook et Twitter (à quand LinkedIn… ?), autant qu’individuellement pour chacun de vos articles, pages, etc.
Du point de vue “pur SEO”, l’intérêt est négligeable. Pour ce qui est d’améliorer votre productivité en Social Media, ça reste très intéressant !

Settings Monitor

Les informations fournies par ce module auraient plutôt leur raison d’être sous la forme de messages d’alerte, puisqu’il se limite à vous confirmer que votre site est indexable, et que les URLs de celui-ci sont composés d’une forme assainie du titre de la page…

Title Tag Rewriter

Pour ce qui est du SEO, si vous deviez tout oublier sauf une chose, c’est bien la balise <title> de vos pages ! Cette balise est la seule qui ait un double effet positif, et c’est également la plus pondérée de toutes dans les algorithmes de positionnement: sans <title>, pas de SEO !

Le module “Title Tag Rewriter” vous permet d’une part de définir des formats par défaut pour chaque type de contenu de votre WordPress, mais aussi de définir la valeur de la balise <title> individuellement, pour chacun de vos articles, de vos pages, de vos médias et de vos catégories (les tags n’ont pas d’intérêt, puisqu’on ne les indexe pas… mais on ne vous a pas encore dit pourquoi…).

Il faut savoir que par défaut, WordPress utilise systématiquement le titre de votre page ou de votre article (présent en <h1> dans votre contenu) pour renseigner la balise <title>, or on sait par expérience que pour tirer le meilleur de ces deux balises (<h1> d’une part, <title> de l’autre) qui sont fortement pondérées, il est préférable qu’elles ne soient pas identiques. Qui plus est, la balise <title> sert à illustrer les résultats Google: c’est un levier de “teasing” qu’il ne faut pas négliger !

L’outil est simple et intuitif. Ces balises ayant un double effet kiss cool, concentrons-nous plutôt sur la meilleure façon d’en rédiger le contenu… Que faut-il retenir à ce propos ?

  1. La balise <title> est extrêmement pondérée par les algorithmes de positionnement de Google. Elle doit absolument contenir la variante de mot-clé la plus porteuse de trafic correspondant au contenu de la page.
  2. La balise <title> illustre les résultats de recherche Google (si elle est pertinente): c’est donc un levier d’importance capitale pour convertir l’utilisateur Google en prospect pour votre site. Soyez créatif: attirez le visiteur mais surtout, pensez à rédiger un contenu qui corresponde à la requête que l’internaute que vous ciblez est susceptible de faire.
  3. Rappel: la balise <title> doit comporter un maximum de 70 caractères. Même si ce n’est pas tout à fait exact (les caractères étroits tels que “i”, “l”, etc… permettent d’en utiliser plus), c’est la valeur repère à conserver à l’esprit: moins de 70, c’est faire l’impasse sur certaines possibilités, plus de 70, c’est en faire trop pour n’en retirer rien de plus.

Petit exemple pratique:

Vous vendez des pommes. La catégorie “Pommes” de votre WP (ou WooCommerce dans le cas présent) aura comme <h1> “Pommes”, et comme <title> “Pommes | Example.com“. Inutile de vous faire un dessin pour comprendre qu’une balise <title> du genre “Acheter des pommes en ligne sur Example.com” sera bien plus efficace, tant en matière d’optimisation que de pertinence, ou que d’efficacité… quand on sait que la majorité des visiteurs que vous ciblez tapent “acheter des pommes” sur  Google 😉

Whitepapers

Sans effet direct sur votre site, ce module présente néanmoins le flux d’actualités de l’éditeur, et certains article ne sont pas dénués d’intérêt…

Miscellaneous

Divers ne signifie pas “sans importance”, et encore moins “sans intérêt”: SEO Ultimate liste ici une série de sous-modules qui, de par la simplicité de leur configuration, ne justifient pas un onglet dédié. Ces réglages simples ne sont pas dénués d’intérêt pour autant… attardons-nous dessus quelques instants:

Author Highliter: lier l’auteur d’un site à son compte Google+ peut s’avérer très efficace. Pour un site multi-auteurs, cet outil l’est d’autant plus !

Canonicalizer: la duplication de contenu (Duplicate Content) est un véritable fléau, qui peut dans certains cas vous valoir de sérieuses pénalités Google. En deux clics, votre WordPress en sera préservé: choisissez de générer vos URLs canoniques via la balise <link> ou les entêtes HTTP (cochez les deux, tant qu’à faire…), et déterminez si le protocole https doit être utilisé ou non. Accessoirement, validez la redirection des paginations inexistantes.

Linkbox inserter: vous permet d’injecter par défaut les widgets du type “faire un lien vers cet article” et autres widgets sociaux. Préférez un plugin spécifique pour ce type de tâche.

More Link Customizer: votre template fait un lien “read more” à la fin des articles, et vous n’êtes pas un grand fan de PoEdit ? Vous pouvez modifier ce comportement ici…

Nofollow Manager: gérez en quelques clics votre politique “NoFollow”, en déterminant les valeurs par défaut pour chaque type de lien ! Passez par exemple en NoFollow les liens vers vos tags, vos pages de login, etc…

Permalink Tweaker: il n’y a rien de pire qu’un site dont le blog propose des URLs du type “example.com/category/ma-categorie. Vous pouvez retirer ce “category” de l’URL de vos catégories en un clic.

Sharing Facilitator: préférez un plugin spécifique pour l’incitation au partage de vos contenus…

Slug Optimizer: un URL parfait est un URL manuel. Ce sous-module vous permet de gérer la liste des “termes morts” à ne pas utiliser dans la construction automatique de vos URLs partiels (l’adresse de vos pages), mais il est préférable de les renseigner manuellement dans votre interface de rédaction d’article ou de page.

Webmaster Verification Assitant: Google et Bing proposent des outils spécifiques pour les webmasters. Pour pouvoir les utiliser, il est nécessaire de vérifier votre paternité sur le site, au travers de différentes méthodes (upload d’un fichier, injection d’une balise, modification des DNS, etc…). Au travers de ce module, il suffit de copier-coller le code d’authentification… pourquoi se fatiguer ?

En conclusion…

SEO Ultimate est une extension capitale pour votre WordPress, puisqu’elle vous permet d’agir sur un nombre important de leviers d’optimisation. Le résultat est fiable et efficace, et la charge serveur est négligeable: en corrélation avec une extension comme “WP Super Cache” par exemple, on ne constate aucune altération de performances sur un hébergement mutualisé low cost (ie: OVH “Perso”).

Une configuration telle que celle proposée ci-dessus prend moins d’une heure à mettre en oeuvre, et apporte des améliorations radicales à votre site web, qui lui permettront d’exploiter idéalement et avec une rentabilité maximale vos futures campagnes de référencement!

Cet article vous a plu ? Partagez-le :Share on LinkedIn7Share on Google+0Share on Facebook0Tweet about this on TwitterDigg thisShare on Reddit0Share on StumbleUpon0Buffer this pageEmail this to someone

Mots-clefs : plugins, Wordpress

Commentaires (6)

  • Avatar

    Jean-Michel Raineau

    |

    Très bon article sur l’un des plugins WordPress que je préfère. Je comptais en faire la présentation sur mon site, mais je crois qu’elle aurait été moins complète : tu m’as fait découvrir des fonctionnalités très intéressantes dont jusqu’à présent je n’utilisais pas.

    Alors bravo pour cet article. 🙂

    Reply

    • Avatar

      Jean-Michel Raineau

      |

      Par contre j’ai une question concernant le paramétrage du Deeplink Juggernaut:
      Dans “Quantity Restrictions”, tu recommandes de limiter le nombre de liens à 3 dans les posts/pages. Très bien, mais j’ai au moins 2 pages qui rassemblent la liste des biographies d’artistes et celles des orchestres (pour le site d’Univers Rumba Congolaise). Je me sers de l’outil “Auto-link” où je mets donc le nom de l’artiste ou de l’orchestre et résultat si je me sers de cette limitation bah ces 2 pages n’auront que 3 artistes/orchestres qui pointeront vers leurs articles respectif :(.

      Est-il possible de désactiver cette limite sur ces 2 pages (ce qui me permet de limiter à 3 liens internes sur les autres articles), ou faut-il que je passe ces 2 pages en No-Follow, ou encore, c’est pas trop grave du moment que sur les autres articles/pages je me limite ?

      Je ne sais pas si j’arrive à être clair lol 😀

      Reply

    • Avatar

      Denis Tomas

      |

      Hello Jean-Michel,

      A mon sens, l’auto-linking ne doit pas être utilisé pour de la navigation structurelle: les liens vers les contenus profonds doivent faire partie d’une architecture “normale”. L’auto-linking a pour vocation de rapprocher des pages de thématique similaire, et de faire éventuellement remonter des contenus anciens.

      En utilisant le nom de chaque artiste comme ancre de lien automatique, cela te permet de lier systématiquement vers sa page “personnelle” dans un article, une news par exemple, mais pour tes pages de listing, c’est à toi de réaliser les liens 😉

      Reply

    • Avatar

      Jean-Michel Raineau

      |

      Hello Denis,

      Merci pour ta réponse. Ca va me permettre de rectifier le tir et de mieux gérer ces deux pages. Et ça évitera aussi les éventuels petit bugs lié aux caractères accentués.

      Reply

  • Avatar

    Reese

    |

    Bonjour,
    Ce plugin est obsolète, le mieux est de prendre All In Seo One Pack, il a fait ses preuves depuis des années.

    Reply

  • Avatar

    BHP Crédit

    |

    Merci pour cet article très pratique. Il m’a aidé à configurer ce plugin pour le tester, je vais tester ta configuration qui m’a l’air plutôt soft, et donc efficace sur le long terme je pense. Le danger avec ce genre de plugin est en effet la sur optimisation.

    Très bon article en tout cas, thanks my friend 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Optimiser votre site

Beau ne signifie pas efficace...

i.SEO vous conseille dans le cadre de l'amélioration de votre site web pour une meilleure considération par Google, et un meilleur positionnement dans les résultats naturels: consultez-nous !

Référencer votre site

Si l'optimisation est le fondement de toute stratégie de positionnement, le référencement en est le principal levier.

i.SEO assure vos campagnes de référencement naturel et positionne votre site dans les premiers résultats: consultez-nous !